1. A quoi correspond la mention "Gérer cette fiche" et le nouveau rôle de "responsable d'établissement" ?

Depuis peu, un nouveau rôle permet à des internautes de bénéficier de droits limités sur une des fiches Google My Business d'un réseau de point de vente : ce sont les "Sites Managers" appelés en français "Responsable d'établissement".
 

Cette fonctionnalité change la donne car elle permet à des utilisateurs de revendiquer des fiches qui ont déjà un propriétaire sans son approbation

* * * * * * * * *
 

Ce rôle est activé pour votre réseau, si vous voyez sur vos fiches l'indication "Gérer cette fiche". Notez que cette fonctionnalité n'est active que pour certaines enseignes de plus de 10 points de vente et que les critères d'éligibilité ne sont pas communiqué par Google à ce stade !

2. Quels sont les droit des "responsables d'établissements" ?

Le responsable d'établissement est un nouveau rôle, qui vient compléter les deux principaux rôles de Google My Business, à savoir Propriétaire et Administrateur. Les droits des Responsables d'établissement sont plus restreints et permettent de :

  • Créer des Google posts pour promouvoir des événements ou publier des offres spéciales (voir article sur le sujet)
  • Mettre à jour les horaires d'ouverture, l'adresse et le numéro de téléphone de l'établissement 
  • Répondre aux avis
  • Télécharger les statistiques

3. Peut-on supprimer cette feature des fichez Google My Business de son réseau ?

Certains réseaux ne souhaitent pas que les responsables locaux de points de vente commencent à modifier les informations et à répondre aux avis par eux-mêmes. Cependant, même si cette nouvelle feature ne va pas dans le sens des stratégies de certaines enseignes, elle permet une amélioration significative de données locales ! 

Par conséquent Google ne permet pas la suppression de cette fonctionnalité par les enseignes comme cela nous a été communiqué par leurs équipes aux Etats-Unis : "unfortunately at this time, businesses cannot opt out of having this link"

"We have been running a beta for site managers over the past few months and have found that the overwhelming majority of site manager edits are accurate and contribute helpful local content to the business profile. With data accuracy as our primary goal, we will only disable site manager sign ups for profiles that have been maliciously edited with spammy or abusive content"

4. Comment devient-on "Responsable d'Etablissement" ?

Pour devenir Responsable d'établissement, il suffit de cliquer sur un le lien "Gérer cette fiche" en étant connecté à une adresse Gmail type du réseau en question (ex. finissant par boulanger.fr) et de suivre la procédure. Dans le cas où vous ne seriez pas connecté à une adresse validée par Google, vous seriez directement redirigé vers une page vous demandant de changer de compte.

Dans le cas où vous seriez connecté sur un compte correspondant à l'enseigne en question, vous pourrez alors devenir Responsable d'établissement en vérifiant votre identité via une des méthodes suivantes :

  • Remise d'un code par téléphone sur le numéro renseigné pour le point de vente sélectionné (appel en temps réel)
  • Envoi d'un code par mail sur l'adresse propriétaire du compte de l'enseigne
  • Envoi d'un code par mail sur une adresse finissant par le bon site (dans l'exemple ci-dessous @bigfernand.com)

Notez que ces trois méthodes sont rarement toutes disponibles : leur disponibilité dépend de différents critères. Par exemple, si le numéro renseigné est le même pour tous les points de vente d'une enseigne, la validation par téléphone ne sera pas disponible.

Notez aussi que ces méthodes sont nettement plus simples que les méthodes de revendication d'une fiche qui suppose soit un envoi de code par voie postale, soit le dépôt d'un dossier relativement complexe auprès des équipes internes de Google. En effet il faut bien distinguer la Revendication d'une fiche qui n'a pas de Propriétaire de la Demande de Gestion d'une fiche qui a déjà un Propriétaire.

5. En quoi cela peut-il être problématique pour votre réseau ?

La question que pose cette nouvelle fonctionnalité est une question de Data Management et de Sources de vérité. En effet, comme toute donnée d'entreprise, la donnée point de vente doit être complète, de qualité, structurée, mise à jour et diffusée 🧐

Pour cela, il est important de définir :

  • Une source de vérité pour éviter les doubles saisies
  • Des modalités et process de mise à jour
  • Des responsables du maintient de la donnée

Les entreprises françaises ont tendance depuis quelques années, à mettre en place des interfaces internes, permettant aux responsables de magasin de mettre à jour leurs horaires, actualités, photos ou numéro de téléphone dans la base de données centrale. Cette base alimente automatiquement ensuite, par API via des solutions comme Partoo, les bases de données externes comme des applications mobiles, des GPS (Waze, TomTom, Here, Apple Plan), ou de nombreux autres sites comme Facebook ou Google My Business.

En récupérant la propriété des fiches Google et Facebook, les enseignes assurent le contrôle de la donnée depuis le central et surtout son homogénéité (ex. mêmes horaires sur Fb, Google et sur le site en propre). En donnant la main en local aux données Google My Business - sans validation du central - le rôle de "Responsable d'Etablissement" remet en cause ce schéma de validation de données. 

S'ils ne sont pas formés, une partie des responsables de points de vente vont avoir tendance à mettre à jour leurs informations directement sur Google My Business, ce qui aura trois impacts négatifs :

  • D'une part, les modifications apportées seront potentiellement écrasées par les données du central : les mises à jour faites par le local ne seront pas prises en compte
  • D'autre part, le local aura moins tendance à mettre à jour ses données dans le référentiel de l'enseigne, considérant les données à jour dans Google
  • Dans le cas où la base de données centrale ne serait pas reliée à Google et aux autres sites, cela résulterait en une hétérogénéité des données sur les différents carrefour d'audience ayant un impact négatif à la fois en termes de SEO et de satisfaction client

Cette nouvelle fonctionnalité de Google, va donc sans doute amener les enseignes à repenser leurs schémas de données et fournir plus d'accès aux responsables locaux pour les embarquer dans la transformation digitale de l'entreprise.

Chez Partoo, nous accompagnons à la fois le central et le local dans cette transition digitale, qu'il s'agisse de données points de vente ou d'e-reputation. Dans le cas où vous auriez des problématiques sur ces sujets, n'hésitez pas à nous contacter dans le chat en bas à droite, nous serons ravis de vous aider !

Avez-vous trouvé votre réponse?